GEECHEE participe à l'édition 2007 COWES-DINARD-ST MALO

ACCUEIL

GEECHEE

COLUMBIA 40

NAVIGATION

ALBUM

 RESTAURATION

LIENS

  

ACCUEIL
GEECHEE
COLUMBIA 40
RESTAURATION
GALERIE de PHOTOS
DINARD & SAINT-MALO
  COWES-DINARD RACE
  PAVILLONS
  LIENS
  CONTACT

info@geechee.fr

 

 

GEECHEE

 

 

Le nom de GEECHEE est attaché à l'histoire des îles de la Géorgie, de la Caroline su sud et du nord de la Floride des États Unis.

 La population des GEECHEE, aussi appelée GULLAH, sont les descendants des esclaves venus d'Afrique de l'ouest et installés dans les Îles le long de la côte sud-est américaine. Ces Afro-américains ont une culture spécifique aux îles des états du sud des États Unis. Ils sont partis de leur pays comme esclaves pour travailler sur les plantations de riz et de coton, ils ont gardé, par l'insularité de leur implantation, de nombreux aspects de leur langue et de leur culture africaine  que l'on rencontre dans leurs expressions artistiques, leurs traditions et leur religion.

Les Geechee sont inséparables de l'histoire du sud et des plantations de coton, de riz et d'indigo. La population " Geechee " est associée au nom de Savannah, Charleston, Île de Sapelo, Beaufort, Georgestone, villes et lieux où de nombreux malouins ont émigré avant, pendant et après la révolution française (Picot de Boisfeuillet, Picot de Closrivière, Chappedelaine, etc.).

La longue absence de communication entre les îles et le continent a permis l'émergence d'une identité, d'une culture et d'un langage GEECHEE.

 

 

Les Origines du nom GEECHEE

 

Living in the Sea Islands off the coast of South Carolina, Georgia and northern Florida ( and about 30 miles inland) is the Geechee Nation, comprised of the descendants of Africans once enslaved in the Low country and Coastal Empire.

The words Gullah and GEECHEE refer to West African ethnic groups. “However, amongst ourselves, we don’t use these designations,” notes historian Marquetta L. Goodwine. “We know we’re all kin. We’re all the same culture, heritage, and legacy. ”Gullah language" combines elements of West African dialects with English pidgin bases. Gullah is the only surviving English-based Creole language in America.

The language developed as a way for Africans of various tribes to communicate with one another, a way that plantation owners would not understand. Gullah is an oral history, and younger generations have kept the traditional spirit of Gullah alive through language, religion, arts, crafts, stories, and song.

Gullah/Geechee people reflect a more African influence in their behavior, self-expression, and beliefs than any other African American group in the United States of America.

GULLAH/GEECHEE
Culture-Preserving the History


Ladies Geechee

Today the Gullah population has grown between 200,000 and 500,000 people living along the Southeastern coast.


Fabrication des paniers traditionnels Geechee

The Gullah / Geechee people are concentrated around the Charleston, Beaufort, and Georgetown counties, where rice, indigo, and cotton plantations fueled by slaves labor, thrived in the 17th, 18th,and 19th centuries, since the plantations were no longer profitable when slavery ended, many white landowners deserted or sold off the land. Many former slaves took ownership and their descendants still own the land. Some unique characterics about their culture is the food. They're known for their traditional seafood and rice dishes, such as the black-eyed peas and rice dishes called Hoppin' John and the shrimp, sausage, and potatoes concoction known as Frogmore Stew. Some of the popular arts are the sweetgrass basket weaving, pottery, and quilting.

Because the GEECHEE people were isolated geographically, many developed self-sufficiency and independence, and many have also owned their land since Reconstruction.

After a three year study of the Gullah-Geechee culture, options has evolved that will highlight the Gullah heritage. These studies could possible lead to cultural centers here in South Carolina. The first of three ideas is to create a series of museum-type cultural centers run by the National Park Service, placing two of the centers in South Carolina and one in Georgia. The second idea is to increase and improve presentations at existing federal, state, and local park sites. The third idea is to create a heritage zone where educational and tourism-related sites could get financial and promotional help. The suggested sites of the three Gullah cultural sites are : Tibwin Plantation or Hampton Plantation near McClellanville, Penn Center, St.Helena Island, and McIntosh County, Ga.

Although the idea is great, leaders of the Gullah Community don't all agree on which alternative is best. A majority sees tourism as a secondary concern, but is still disappointed the study failed to address concerns about keeping increasingly valuable land in the hands of the people who have lived on it for generations. Some of the people believe that the gullah-Geechee culture wouldn't be explained as it should. They fear the federal government won't tell the story right. The people felt that they should have a part in informing the public about the history since they were the ones to have lived it. I certainly do agree with them because they should be allowed to explain their history and not have someone narrate it to the public. Their word in the project should be just as important as the government.


Le phare de l'Île de Sapelo
Île où habitait le Malouin Picot du Boisfeuillet à  la fin du XVIIIéme siècle

The Gullah language, a Creole blend of Elizabethan English and African languages, was born of necessity on Africa's slave coast, and developed in the slave communities of the isolated plantations of the coastal South. Even after the sea islands were freed in 1861, the Gullah speech flourished because access to the islands was by water only until the 1950's. Today, one hears phrases like

But, Gullah/Geechee is more than a language or dialect.........................it is a culture.


Maisons des esclaves dans une plantation

Thousands of enslaved Africans survived the middle passage to reach the sea island shores. The majority of the slaves, 40,000, came from a section of Africa known as Angola. With the people --Mende, Kisi, Malinke, and Bantu-- came the soul of Africa. Their ancestral traditions survived as well. The words "Gullah" and "Geechee" have come to describe that legacy.

Gullah is a language of cadence and accents, words and intonations. The Gullah "shout" is a rhythmic translation of forbidden drums and the oldest of plantation melodies. Old spirituals and songs spoke of storms and other events in the lives of the slaves and were used as codes for meeting times and places and as messages for freedom.

Still standing are the Praise Houses, with a sacred past and present. The culture of the African elders met its people here, combining religious worship, consolation, and hope.



Les Îles Geechee sur la côte de Georgie

This rich culture flourishes today; in their language, their music, their art, their skills and their foods. Storytellers spin their tales, entwining fun and wisdom. Choirs preserve the haunting songs and the old rhythms. Sweetgrass basket weavers, "long strip" quilters, and fabric artists combine their modern materials and ancestral skills in ancient ways to produce remarkable wares. Chefs create the magic of the old recipes. This is the heritage of a Gullah.


 

 

Les Documents

 

Acquisition par Denis Cassar

 

Certificat de vente
Margaret et Lawrence SAMPLE

 

Plaque de Geechee, cliquer pour l'agrandir

 

L'HISTOIRE DE GEECHEE

 

GEECHEE #7  N° 297 672.
GEECHEE a été construit en 1964, sur les plans de Charles E MORGAN, au chantier Glass Marine Industries Inc., chantier installé à COSTA MESA, Californie, US.

 

 

Nassau Yacht Club                 Miami Yacht Club

GEECHEE, barré par John Baker, gagne en 1966, devant une flotte de 74 bateaux représentant l'élite mondiale de l'époque. la grande classique  "Miami Nassau Ocean Race". Victoire prestigieuse devant une flotte de 74 bateaux représentant l'élite mondiale de la discipline. La Miami Nassau Ocean Race est l'une des courses au large les plus célèbre de la "Southern Ocean Racing Conference" (SORC).

Publi-reportage réalisé par la Compagnie Columbia Yacht à l'occasion de la victoire de GEECHEE à la "Miami Nassau Race"

Nous ne savons rien de l'histoire du bateau entre 1966 et 1984, nous savons qu'en 1984, le port d'attache de GEECHEE est SAVANNAH.

GEECHEE est acheté en 1985 par Lawrence et Margaret SAMPLE, son port d'attache devient alors CLEVELAND OHIO US. Lawrence et Margaret SAMPLE projettent de traverser l'atlantique, ils quittent les États Unis, sans doute de Savannah, pour l'Europe au printemps 1985 et s'arrêtent le 2 août 1985, à la suite d'une "fortune de mer" au port de Horta dans l'île de Faîal aux Açores.

"Sur la côte Est de l'île de Faïal dans l'archipel des Açores, le port de Horta est une escale obligatoire des navigateurs sur le chemin du retour. Il règne sur les pontons une ambiance très particulière: un mélange de satisfaction du devoir accompli et de nostalgie de l'aventure qui se termine."

Cliquez pour agrandir

Le port de Horta aux Açores

GEECHEE est abandonné sur le port de Horta le 2 août 1985. Il reste sur le quai pendant deux ans. Accidenté et laissé pour compte, deux ans d'abandon, c'est le délai nécessaire aux autorités locales pour la mise en vente du pauvre yacht solitaire.

GEECHEE est acquis aux enchères le 16 septembre 1987 par le Français Denis CASSAR, domicilié à CUQ TOULZA dans le TARN (France) âgé de 37 ans, pour le prix de 180 000 Escudos.

SAVANNAH  TL 728 820. A son arrivé en France, GEECHEE est francisé à TOULON et immatriculé au quartier des affaires maritimes de cette ville sous le nom de SAVANNAH. Denis CASSAR cède rapidement SAVANNAH à Jean-Paul MASSOT-LABROSSE  qui le vend lui même le 24 mars  1998 à Thierry NEVEUX.

SAINT-MALO devient alors le port d'attache de SAVANNAH. C'est là que son nouvel armateur l'achète le 19 mars 2003. Au moment de son acquisition le nouvel acquéreur ne sait rien de l'histoire du yacht, il a été séduit par sa ligne incomparable qui lui rappelait le célèbre planYacht Finisterre d'Ollin Stephen: Finisterre qui gagna la Miami Nassau Ocean Race en 1957 et 1958. A défaut d'une histoire vraie, le broker, peu scrupuleux sur les origines du bateau qu'il avait en vente, en inventa une, par magie, Savannah est devenu ... un Nicholson 40 ... construit à Costa Mesa en Californie, bateau qui n'a jamais existé... mais qui aurait participé à la course au large "San Francisco Bay Hawaï", les brokers ont des progrès à faire dans le sérieux des informations communiquées...

Mais alors d'où venait ce Yacht classique aux lignes si élégantes ?

Par un concours de circonstances et l'aide du Yacht Club de Dinard, la véritable origine du bateau est enfin connue, c'est un Columbia 40, un bateau construit en Californie, en 54 exemplaires entre 1964 et 1969, par la Columbia Yacht Inc. On apprendra, par la suite, que GEECHEE est l'unique exemplaire des Columbia 40 présent en Europe.

Aux États-Unis la marque Columbia est une légende et parmi l'importante production de cette société, le Columbia 40 tient une place de choix par la qualité et la personnalité de son architecte, Charles E Morgan et ses prestigieuses victoires dans différentes courses au large de l'époque.

Une recherche Internet révèle vite l'existence d'un site américain regroupant tous les propriétaires de Columbia. Le nouvel armateur de Savannah rentre en contact avec Eric White, le créateur de l'association, lui aussi propriétaire d'un Columbia 40 "Pelago" #10. Mais aux États Unis, personne ne connaît l'existence d'un Columbia 40 dénommé Savannah..., la trace de certains C-40 étant perdue, Savannah pouvait être l'un d'eux.

Afin de permettre le lancement des travaux de restauration, le bateau est vidé, et entre deux cartes de navigation bien fatiguées, apparaît une table de déviation de compas portant un nom: GEECHEE.

Quel rapport entre GEECHEE et SAVANNAH?

Interrogé par email, Éric White apporte vite la réponse, GEECHEE existe bien, c'est le N°7 de la série des Columbia 40. Erik White indique qu'une plaque constructeur doit se trouver sur la bateau. Une plaque existe bien sous le panneau de descente, mais tellement oxydée qu'elle est illisible, elle sera démontée et nettoyée  avec soin. Bientôt la plaque révèle son contenu, elle confirme le numéro d'enregistrement du Columbia 40, c'est bien le N°7.


Plaque de Geechee

Le dossier conservée aux Douanes de Saint Malo certifie l'identité d'origine du Yacht et apporte les informations complémentaires rassemblés lors de la francisation.

Brutalement l'histoire de prestigieuse de GEECHEE C-40 #7 renaît: sa construction en 1964, sa victoire dans la "Miami Nassau ocean race", le voyage transatlantique qui s'arrête à Horta aux Açores, l'arrivée en Méditerranée, puis au Crouesty et enfin à Saint Malo et Dinard...

Le temps a fait normalement son œuvre. l'imagination des armateurs successifs a fait le reste. l'état général de Savannah nécessite une restauration complète, le nouvel armateur décide de lui redonner son aménagement d'origine, un retour aux sources. Avec le concours de l'association des propriétaires de Columbia, les plans d'origine de C-40 sont retrouvés.  Le yacht intérieur et extérieur sera "reconstruit à l'identique" à l'exception du pont, qui sera refait en Teck de Birmanie et en Acajou, et des hublots en aluminium qui seront remplacés par les hublots en bronze.

En cours de travaux de restauration, il apparaît que le mât d'origine, il a 41 ans en 2005, présente des traces de corrosion en de nombreux endroits, le principe de précaution est avancé, il est décidé de le remplacer et de faire bénéficier Savannah des derniers progrès techniques dans la réalisation des voiles, du profil du mât en aluminium et du gréement. Cette tâche est confiée à la société Marc Noël Voile (NORTH Sails).

Le 25 mars 2005, SAVANNAH retrouve son nom d'origine,  il est dorénavant inscrit au quartier des affaires maritimes de Saint-Malo sous le nom de GEECHEE.

Sa nouvelle mise à l'eau est prévue pour le début du mois de juillet 2005.

"Geechee" perroquet sénégalais

 

Copyright Geechee.fr